Histoire en vedette

Voici Kim

Gestionnaire de l'engagement et de l'implantation, programme de télésurveillance des patients

La télésurveillance des patients à Eastern Health

Le programme de télésurveillance des patients a été conçu pour aider les patients à participer activement à la gestion de leurs soins. Pour ce faire, on leur fournit des technologies de santé numériques conviviales qu'ils utilisent à la maison et on les connecte à distance à une infirmière autorisée qui les aide à surveiller et à prendre en charge leurs problèmes de santé.

« Grâce à un partenariat avec des professionnels de la santé qui, tout comme nous, souhaitent numériser le secteur de la santé partout au pays, nous pourrons obtenir de meilleurs résultats. «

UNE VIE TRANSFORMÉE

Depuis son lancement, le programme de télésurveillance des patients d'Eastern Health ne cesse de transformer la vie des personnes qui y participent. En effet, cette initiative leur permet d'être prises en charge à la maison plutôt qu'à l'hôpital et leur évite bon nombre de visites à l'urgence.

C'est le cas de Joy Williams. Depuis qu’elle participe au programme, elle n'a plus besoin de médicaments contre l'hypertension, elle a rangé sa canne et, surtout, elle peut passer plus de temps avec sa petite-fille remplie d'énergie.

Le programme permet à Joy, qui est diabétique, de surveiller sa glycémie au moyen d’outils de santé numériques et de transmettre l’information électroniquement à une infirmière autorisée se trouvant dans une autre localité. Grâce à la télésurveillance, aussi appelée « télésoins à domicile », elle a accès en tout temps à des conseils, à de la formation et à du soutien qui l’aident à améliorer son état de santé.

Avant le programme, la vie de Joy était bien différente. Aux prises avec le diabète depuis 20 ans, elle avait fini par faire de l’hypertension et devait aussi prendre de l’insuline.

« On aurait dit que, peu importe ce que je faisais, le diabète prenait toujours le dessus, explique-t-elle. Malgré des doses massives d’insuline, je n’arrivais pas à atteindre les taux de glycémie recommandés par mes professionnels de la santé. »

Kim Photo1

PRÉVENIR LES SYMPTÔMES

À cause du diabète, Joy avait commencé à faire de l’arthrose, ce qui l’obligeait à utiliser une canne pour se déplacer et à dépendre de ses deux enfants adultes pour accomplir les tâches de la vie quotidienne.

« J’avais l’impression que mon monde était en train de s’écrouler et je me sentais vraiment impuissante, ajoute-t-elle. C’était terrible. »

Mais tout a changé le jour où une amie lui a remis une brochure sur le programme de télésurveillance des patients qu’elle avait ramassée à un salon organisé par Eastern Health.

Moins d’une semaine après avoir contacté l’équipe du programme, Joy recevait une tablette électronique, dont elle a pu se servir pour se connecter à une infirmière autorisée afin que celle-ci puisse exercer une surveillance et l’encadrer à distance.

« Ce programme m’a vraiment appris à reconnaître et à traiter les symptômes du diabète et, mieux encore, à carrément les prévenir, précise Joy. C’était inestimable pour moi, car je ne savais pas comment le faire avant. »

À peine sept mois plus tard, Joy était aux anges : son diabète s’était stabilisé, sa tension artérielle avait baissé, elle avait perdu du poids, prenait moins de médicaments et pouvait recommencer à marcher sans sa canne.

Kim Photo2

TRANSFORMER LA PRESTATION DES SOINS

Lancé en 2014, le programme de télésurveillance des patients procure une surveillance, un encadrement et de la formation à distance aux personnes atteintes de maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC), d'insuffisance cardiaque congestive ou du diabète afin qu'elles puissent prendre en main leurs problèmes de santé à la maison.

En concevant ce programme, Eastern Health — la plus grande autorité régionale de la santé à Terre-Neuve-et-Labrador — souhaitait outiller et éduquer les patients afin qu’ils jouent un rôle actif dans la gestion de leurs soins. Le programme mise sur l’utilisation de solutions de santé numériques à la maison dans le but d’améliorer la qualité de vie des personnes aux prises avec des maladies chroniques et d’alléger le fardeau que représentent, pour le réseau de la santé, leurs nombreuses visites à l’urgence et leurs hospitalisations.

Eastern Health emploie environ 13 000 personnes et sert quelque 300 000 résidents, répartis un peu partout à Terre-Neuve-et-Labrador. Et cette population vieillit.

Quand le programme a été mis sur pied en 2014, Kim Ghaney, infirmière autorisée et gestionnaire de l'engagement et de l'implantation du programme de télésurveillance des patients, y a vu l'occasion de rendre les patients plus proactifs, c'est-à-dire de les inciter à prévenir plutôt qu’à guérir.

« Les services sont plus difficiles d'accès en région rurale, alors c'est vraiment important de pouvoir leur donner des soins là où ils habitent, souligne Kim. Eastern Health sert une population vieillissante, et beaucoup de nos patients ont plusieurs maladies chroniques. Pour répondre à leurs besoins, nous devions trouver une solution inédite, qui nous permettrait de les servir directement dans leur localité. »

Le recours à la santé numérique pour surveiller et encadrer les patients à distance bénéficie autant à ces derniers qu'à l'ensemble du réseau de la santé. En effet, Eastern Health a constaté une baisse de 13 % du nombre de visites à l'urgence depuis l'arrivée du programme.

Dans une province où certaines personnes doivent faire 20 heures de route pour se rendre à l'hôpital, il est particulièrement important de donner aux patients ce dont ils ont besoin pour prendre leur santé en main.

Ron Johnson, vice-président, Services d’information et Santé rurale, et dirigeant principal de l’information d’Eastern Health, est tout à fait de cet avis : « Nous apprenons aux patients à assumer la responsabilité de leur santé. En leur donnant accès à l'information qu'il leur faut pour une prise en charge autonome et rapide de leurs problèmes de santé, le programme de télésurveillance les responsabilise et en fait des experts de leurs soins. »

Kim Photo3

L'AVENIR EST NUMÉRIQUE

Inforoute Santé du Canada a financé en partie le déploiement initial du programme, puis son expansion dans la province.

« Ce programme n'existerait pas sans l’aide de partenaires comme Inforoute, indique Kim. Inforoute nous a soutenus dès le départ et nous a amenés là où nous sommes aujourd'hui. Eastern Health tient à faire partie du mouvement ACCÈS 2022 parce que l'utilisation des solutions de santé numériques est la voie de l'avenir. Grâce à un partenariat avec des professionnels de la santé qui, tout comme nous, souhaitent numériser le secteur de la santé partout au pays, nous pourrons obtenir de meilleurs résultats et améliorer la qualité de vie de nos patients. »

Kim Photo4

Continuez à faire défiler pour passer à l'histoire suivante

Access2022
Histoire suivante

En travaillant ensemble, les Canadiens, les professionnels de la santé et l’industrie peuvent transformer les soins de santé.

Ensemble, nous pouvons faciliter l'accès à de meilleurs soins.

Joignez-vous au mouvement